Objets connectés et efficacité énergétique

Les objets connectés au service de l’efficacité énergétique

Les objets connectés (IoT ou Internet des objets), sont conçus pour recueillir et analyser des données en temps réel. Ils permettent ainsi de réaliser un suivi et un pilotage des usages et des consommations les plus fins possibles. Une application particulièrement concrète au service de l’efficacité énergétique ! Xavier Mathieu, dirigeant de la société Homerider Systems, pionnière des systèmes intelligents dans le domaine de la gestion de l’eau, nous explique l’envergure et les espoirs environnementaux apportés par cette nouvelle technologie.

Lorsque l’on parle d’objets connectés dans le domaine de l’énergie, il s’agit d’une technologie basée sur la mise en place de capteurs intelligents. Ces capteurs, placés dans des endroits stratégiques comme des canalisations, des cuves ou à l’intérieur des bâtiments, recueillent en flux continu des informations sur l’utilisation des énergies : volume de consommation moyen, températures, pertes ou fuites potentielles, évolution dans le temps, niveaux de remplissage… Ces données sont acheminées via un système de transmission dédié et analysées sur des plateformes numériques conçues sur-mesure. Le résultat ? Un tableau de bord en temps réel qui livre de précieux enseignements sur les postes à optimiser, réparer ou développer, afin d’anticiper et ajuster les besoins et les consommations énergétiques.

Pour mieux comprendre les enjeux et potentiels de ces objets connectés, nous avons interrogé Xavier Mathieu, directeur général de Homerider Systems.

Pourquoi dit-on des objets connectés qu’ils participent à l’enjeu d’efficacité énergétique ?

Photo de Xavier MathieuXavier Mathieu : Pour une raison finalement très simple ! Les objets connectés représentent la première étape de l’enjeu d’efficacité énergétique car il n’y a pas de maîtrise sans contrôle, et ce contrôle passe forcément par la mesure. Or cette mesure est justement apportée par les données recueillies par les capteurs intelligents, c’est-à-dire les objets connectés. L’objectif est de lutter contre les dérives de fonctionnement et de consommation énergétique, en pouvant les mesurer, les comparer, et répondre beaucoup plus vite et beaucoup plus précisément aux incohérences ou inefficacités. Ces outils de mesure et de contrôle nous permettent également d’agir en prévention, d’étudier l’évolution des comportements des hommes et des machines dans le temps, et donc d’anticiper les besoins et ajuster les réponses à y donner. L’hiver, par exemple, les jours de soleil, ces capteurs peuvent repérer cet apport énergétique ponctuel et adapter automatiquement les ouvertures des volets de l’habitat afin de réduire la consommation des radiateurs.

Les objets connectés suffisent-ils à atteindre l’efficacité énergétique… ou représentent-ils le premier pas vers une responsabilisation globale de la consommation ?

X.M. : L’avantage des objets connectés, c’est justement que l’on crée un cercle vertueux. Le simple fait d’avoir accès à sa consommation détaillée induit un changement de comportement immédiat, un effet que l’on a pu souvent constater chez nos clients (jusqu’à 30 % de réduction des consommations). Constater de façon claire et chiffrée son propre impact sur la consommation énergétique est un puissant incitateur à la responsabilisation ! C’est notamment pour cela que nous devons être capables de fournir aux consommateurs des solutions complètes, user friendly, qui répondent à leurs besoins et leur permettent concrètement et facilement de piloter et d’agir sur leur consommation.

Homerider Systems est pionnière dans la mise en place de systèmes intelligents de gestion énergétique. Pouvez-nous en donner quelques exemples concrets ?

X.M. : Le cœur de métier d’Homerider est la gestion de l’eau, mais nous développons également des solutions intelligentes pour des énergies comme le fioul ou encore dans le domaine des déchets. Nous avons aujourd’hui 5 millions d’objets connectés en service. Dans le domaine du fioul, par exemple, nous avons mis en place des systèmes de télé-jaugeage. Ils permettent de savoir précisément quand une cuve doit être remplie et donc d’économiser des déplacements, une pollution sonore et des opérations qui n’ont pas forcément raison d’être. La même logique s’applique à la gestion des déchets : un capteur mesure le niveau de remplissage et indique le moment où un container à bouteilles en verre doit être vidé. Dans le domaine de l’eau, nous proposons aux collectivités des solutions qui contrôlent en continu le rendement des réseaux d’eau et permettent de réagir immédiatement et de façon adéquate aux fuites et pertes éventuelles afin de les limiter. On est bien en plein dans l’efficacité énergétique !

Vous voulez en savoir plus sur Homerider Systems ? Découvrez le site internet

Transport, santé, domotique… les objets connectés font leur nid !
> Retrouvez les chiffres à connaître sur cette nouvelle technologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s