Bandeau représentant des mains qui tiennent un mobile

Comment le paiement M-PESA a changé le secteur financier au Kenya ?

Il est plutôt rare de se tourner vers l’Afrique lorsque l’on parle d’innovation mobile, et pourtant ! Le service de paiement mobile M-PESA (« pesa » signifie tout simplement « argent » en Swahili), lancé au Kenya en 2007, transforme radicalement les échanges monétaires dans la région. Une réponse ingénieuse aux contraintes du marché qui connaît un succès fulgurant. Oui, mais comment ? Notre explication en trois points.

N°1 : Le parti-pris de M-PESA : se servir du problème pour inventer la solution

 
Le Kenya, et plus globalement l’Afrique, est une région qui connaît de nombreuses difficultés dans le secteur financier destiné aux particuliers. Parmi celles-ci : une partie de la population exclue du secteur financier, isolée en milieu rural ou ne disposant pas des moyens pour ouvrir un compte en banque, et une insécurité importante qui impacte les usages monétaires1. De l’autre côté, on constate une pénétration croissante des téléphones mobiles… (Un véritable boom, puisqu’en 2015 88% de la population possède un téléphone portable contre 67% en 2013, soit 38 millions d’utilisateurs sur une population totale de 43 millions d’habitants2.) Eureka ! Safaricom, le principal opérateur téléphonique du Kenya, lance alors M-PESA, un système sécurisé de transfert d’argent d’un mobile à un autre, accessible à tous. Si une commission est prélevée lors des transferts d’argent, l’inscription est quant à elle gratuite. En 2015, M-PESA compte 20 millions d’utilisateurs3 au Kenya, soit 47% de la population.

N°2 : Un outil de paiement mobile qui s’adapte au comportement de ses utilisateurs

 
M-PESA possède deux atouts majeurs : il s’agit d’un outil qui s’adresse à tous, et qui sait évoluer. La preuve, depuis son lancement M-PESA s’est enrichi de services complémentaires comme M-Shwari, qui devance le secteur traditionnel des banques (bien qu’il fonctionne en partenariat avec la Commercial Bank of Africa) en offrant la possibilité d’ouvrir un compte, d’épargner, mais également de faire des prêts de micro financement. Citons également le service Lipa Na M-PESA, lancé en 2013, qui s’étend au shopping en ligne. Safaricom vient même tout récemment d’annoncer le développement d’une solution de paiement sans contact4. Résultat, les usagers utilisent à présent M-PESA dans tous les aspects de leur vie quotidienne : règlement de leurs factures5, paiement de leur addition au restaurant ou encore course de taxi. Le commerçant n’a plus qu’à afficher son numéro M-PESA pour que son client lui transfère directement la somme due. Une facilité d’utilisation qui a favorisé dans la foulée un essor de la création d’entreprises à travers le pays. Simple, mobile, et sans danger, une formule qui a séduit d’autres pays depuis puisque M-PESA s’est étendu à l’Afghanistan, l’Afrique du Sud, l’Inde, et depuis peu, l’Europe de l’Est6.

N°3 : Mobile… mais pas que !

 
En 2014, on estime que 62% des Kenyans utilisent le paiement mobile et que 43% du PIB du pays transite par M-PESA7 ! En comparaison, en France seuls 8% des utilisateurs de Smartphones se sont servis du m-paiement en 20158… Des comportements opposés qui reflètent la réalité et les habitudes de chaque marché. Si le Kenya est un early adopter sur le mobile, c’est également un pays qui fonctionne en grande partie autour des petits commerces de proximité. C’est pourquoi M-PESA s’est dans le même temps constitué un solide réseau territorial qui assoit sa popularité d’une façon visible. Comment ? Tout simplement en permettant aux commerçants de devenir des agents M-PESA, ce qui leur assure une source de revenus complémentaire9, et garantit au service mobile une visibilité qui donne confiance à ses utilisateurs. Selon le site officiel de M-PESA, plus de 40 000 agents sont ainsi disséminés à travers le pays10. M-PESA, le service mobile qui a tout compris.

Sources

1 http://www.cgap.org/blog/10-myths-about-m-pesa-2014-update
2 http://kenyanwallstreet.com/kenyas-mobile-penetration-hits-88-to-38-million-users
3 http://www.nation.co.ke/news/MPesa-transactions-rise-to-Sh15bn-after-systems-upgrade/1056-3194774-llu8yjz/index.html
4 http://qz.com/734842/mobile-money-giant-m-pesa-is-getting-its-own-debit-card-to-compete-with-banks/
5 http://www.paiementmobile.com/paiement_mobile/mpesa/
6 https://fr.wikipedia.org/wiki/M-Pesa
7 http://www.forbes.com/sites/danielrunde/2015/08/12/m-pesa-and-the-rise-of-the-global-mobile-money-market/#71a2b66b23f5
8 http://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/technology-media-and-telecommunications/articles/usages-mobiles-2015.html
9 http://www.cgap.org/blog/10-myths-about-m-pesa-2014-update
10 http://www.safaricom.co.ke/personal/m-pesa

2 réflexions sur “Comment le paiement M-PESA a changé le secteur financier au Kenya ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s