Les citoyens et la ville de demain

La ville de demain se co-construit avec les citoyens

Léthicia Rancurel est directrice du TUBA depuis 2013. Ce lieu dédié à l’innovation urbaine installé au cœur de la métropole de Lyon poursuit un objectif clair depuis sa création : accompagner les acteurs de la ville dans leur co-construction de la cité de demain.

Quelle est la vocation du TUBA ? Et d’où vient son nom ?

Léthicia Rancurel : TUBA signifie tube à expérimentations urbaines. Nous le concevons en effet comme un véritable tube à essai ! Ce nom est à la fois un clin d’œil à l’industrie chimique, très présente à Lyon, mais aussi une illustration de la vocation expérimentale propre à ce lieu. Le TUBA, qui donne directement sur la gare de Lyon Part-Dieu, est un lieu de co-construction symbolique, ouvert, fréquenté par les citoyens.

Au TUBA, les innovations urbaines se conçoivent, se développent, puis sont testées (ou expérimentées) en direct par les citoyens. Chaque acteur de la ville y joue un rôle : les grands groupes et entreprises implantés localement, les entrepreneurs et startups innovants et enfin les citoyens usagers.

Pilotée à la fois par le public et le privé dans une logique de partenariat, Lyon Urban Data est l’association qui anime le TUBA. Elle a d’abord vu le jour sous l’impulsion de la métropole de Lyon, poussée par la volonté d’ouvrir les données des collectivités afin d’en tirer de nouveaux services urbains. Peu à peu, nous nous sommes rendus compte que ces données avaient encore plus de valeur si elles étaient également combinées à celles des entreprises présentes dans la ville.

Le TUBA possède deux vocations majeures :

  • Créer de la valeur économique à partir de l’innovation et l’expérimentation de nouveaux services urbains,
  • Développer la valeur de bien-être dans la ville de demain.

Les citoyens ont donc un rôle majeur à jouer au sein du TUBA pour la co-construction de la ville de demain !

L.R. : Ils sont en effet indispensables dans le développement de ces nouveaux services urbains ! C’est notamment pour cela que le rez-de-chaussée du TUBA leur est entièrement consacré : c’est une zone de flux, de médiation urbaine, de test et d’expression des besoins.

L’implication des citoyens au TUBA peut se synthétiser comme suit :

  1. Les citoyens expriment leurs besoins et attentes vis-à-vis de la ville.
  2. Les entrepreneurs imaginent des services innovants qui entrent alors en maturation. On appelle ça l’innovation agile : leurs idées sont directement testées auprès de groupes de citoyens avant d’être implémentées.
  3. Ces innovations entrent ensuite en phase d’appropriation, toujours auprès des citoyens, qui sont les usagers finaux.
  4. Intervient enfin la phase d’évolution, qui correspond à l’adaptation ou l’amélioration du service dans le temps.

L’implication des citoyens dans ce processus de co-construction est donc centrale, elle permet aux entreprises d’aller beaucoup plus vite. La ville de demain s’incarne véritablement dans cette collaboration des acteurs : entreprises, startups, citoyens, mais aussi chercheurs et universités.

Dans une récente interview, Philippe Lagrange (premier président du TUBA) nous parlait de l’open data comme étant l’une des tendances permettant de façonner la ville de demain. Quel est selon vous le fil conducteur de la ville du futur ?

L.R. : L’open data est en effet fondamentale, puisque c’est à partir des données collectées et croisées que l’on conçoit les nouveaux services urbains.

La ville du futur se façonne également dans une logique d’efficience : le travail en partenariat permet de développer le juste service, adapté aux besoins des territoires, sans gaspillage inutile. N’oublions pas que les collectivités oeuvrent avec un budget limité.

Enfin, les préoccupations environnementales constituent un axe à part entière de la ville de demain. Au TUBA, nous parlons toujours de ville intelligente ET durable. Cette durabilité est une finalité de la ville digitalisée. Elle s’illustre dans l’un de nos projets majeurs que nous animons pour la Métropole de Lyon, dédié à la qualité de l’air.

Pour finir, l’esprit du TUBA s’incarne dans les générations futures. Nous organisons pour cela régulièrement des ateliers avec les jeunes de la métropole. La co-construction passe aussi par là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s