Que seront les smart home de demain ?

Le logement de demain : des smart home et bien plus encore !

Avec l’évolution des besoins des citoyens et la nécessité grandissante de protéger la nature, le logement est amené à se transformer. Les mutations environnementales, technologiques et culturelles provoquent des modifications structurelles dans la conception même du logement. Des solutions innovantes se préparent aujourd’hui ou sont même déjà sur le marché. Quelle est la tendance du logement de demain ?

Des logements respectueux de l’environnement

Face à l’épuisement des ressources naturelles, de nouvelles méthodes de construction plus respectueuses de l’environnement sont à prévoir. Les enjeux du réchauffement climatique entraînent des changements profonds (architecture bioclimatique, matériaux d’origine naturelle, recyclés ou technologiques) permettant de mieux répondre aux nouveaux défis environnementaux.

Aujourd’hui peu utilisé, le bois reste un matériau dont l’efficacité n’est plus à prouver avec ses qualités thermiques et écologiques. Celui-ci se renouvelle naturellement, absorbe le carbone et s’avère idéal pour stocker la chaleur et réguler l’humidité ! Des immeubles en bois ont d’ailleurs déjà été construits à Paris et à Bordeaux.

Plus largement, des éco-quartiers commencent à fleurir en France : à Saint- Brieuc, dix ans auront été nécessaires à la rénovation du secteur de l’Europe, qui a ainsi obtenu le label ÉcoQuartier. De son côté, la ville de Besançon s’est lancée dans la création de 750 à 800 logements verts d’ici à 2025 !

Des logements connectés

De son côté, la domotique est en plein développement. Avec 50 milliards d’objets connectés annoncés dans le monde en 2020, le logement connecté s’inscrit dans ce nouveau schéma d’une digitalisation omniprésente : en 2022, une habitation devrait intégrer pas moins de 500 solutions connectées pour un pilotage des équipements à distance (volets, frigo, éclairage, chauffage, etc.), une maîtrise de la consommation énergétique ou encore une sécurité renforcée.

Des chiffres à prendre avec des pincettes, les prédictions liées à l’innovation et aux pratiques futures contenant des marges d’erreurs notables : la méfiance face à la smart home et aux collectes de datas est d’ailleurs l’un des freins recensés. Et ce n’est pas le seul ! De nombreux défis se présentent encore, avant que la maison connectée prenne toute sa place. Dans sa dernière étude sur « Le marché de la maison connectée en France », le cabinet Xerfi a identifié les 7 défis à relever pour installer l’idée du logement connecté dans les mœurs : parmi eux, la simplification de l’interaction avec les équipements domotiques et de leurs usages ou encore la levée des freins technologiques et psychologiques.

QU’EN EST-IL DE LA GESTION DES IMMEUBLES ?

Le logement est une chose, les immeubles en sont une autre. Des solutions connectées prennent également leur place au cœur même des bâtiments, au profit des gestionnaires. C’est ainsi que m2ocity, acteur majeur de l’Internet des Objets en France, répond au double enjeu des bâtiments intelligents : l’optimisation des consommations d’eau et d’énergie, l’assurance d’un fonctionnement des installations (chaudière, ascenseur…)… A travers le déploiement du système de compteurs communicants par télérelevé de m2ocity, les gestionnaires peuvent alors être alertés en de fuite, dépassement de seuil mais aussi gérer les dépenses liées aux utilités du bâtiment. En 2017, cette entreprise française comptait déjà un réseau de 2 millions d’objets connectés dans plus de 3 000 villes, avec une couverture de plus d’un quart de la population française.

>> Pour plus d’informations sur m2ocity

 

Des logements intégrés à un modèle collaboratif

L’évolution des modes de vie conduit à repenser la gestion des espaces, des fonctionnalités et des finalités même de l’habitat. Les nouvelles générations évoluent dans un monde marqué par les préoccupations environnementales, tout en ayant un désir de confort et de personnalisation de leur logement. En parallèle, le contexte économique et démographique favorise de plus en plus les petites surfaces et leur optimisation. Il s’agit donc de trouver le bon équilibre.

À Sartrouville, la start-up parisienne Ville pour tous a conçu elle aussi un immeuble avec une approche innovante, qui devrait voir le jour en 2019. Le concept ? Remettre l’habitant au cœur de la conception de son logement, en partant directement de la demande pour offrir un logement sur-mesure. Les candidats participeront ainsi en amont à l’élaboration de leur logement grâce à un outil de conception numérique qui recueille les besoins. Une méthode qui présente un avantage économique non négligeable ! Les coûts sont en effet compressés de 15 à 30% en raison de la suppression des études de marché.

Un avenir meilleur en répondant aux grands défis de demain dans les villes européennes ? C’est la mission du programme Horizon 2020.
> https://novaveolia.com/2017/06/13/horizon-2020-construire-la-ville-europeenne-de-demain

Sources

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/09/05/le-reve-de-la-maison-connectee-face-a-la-realite_4992621_3234.html
http://immobilier.anaxago.com/blog/habitat-participatif-futur/
http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/le-logement-de-demain-s-invente-dans-le-quartier-du-prunay-27-01-2017-6624312.php
http://www.demainlaville.com/les-parties-communes-dans-lhabitat-des-usages-a-reinventer/
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/01/07/maison-connectee-le-pari-des-societes-francaises_5059220_3234.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s