Des objets connectés pour un enseignement numérique

Education et numérique : un duo synonyme de succès

Les technologies connectées font leur entrée dans les écoles, bousculant les méthodes pédagogiques. Selon le Cabinet Technavio, les ventes de ce que l’on appelle les « classroom wearables » devraient augmenter de 45 % par an en moyenne aux Etats-Unis jusqu’en 2020.
Bague ou bracelet connecté, casque de réalité virtuelle… : les marques redoublent en effet d’efforts pour entrer dans la vie (et l’éducation) des consommateurs et ce, dès leur plus jeune âge !

Education et numérique ? Comme une évidence…

Parce que l’éducation ne peut rester en marge du digital, de nombreuses solutions voient progressivement le jour. Parmi elles, les classroom wearables. Par définition, ces outils se matérialisent au travers de vêtements ou d’accessoires intégrant une technologie connectée. Leur taille miniaturisée est leur arme d’efficacité : enroulés autour du poignet ou placés au bout du doigt, ils permettent une interaction d’un nouveau genre entre professeurs et élèves, suscitant curiosité et imagination. Le tout au service d’un apprentissage ludique et captivant.

Un tableau d’école interactif pour une leçon sur le bout des doigts ?

Cette expression n’aura jamais été aussi réelle ! Parmi les nombreux classroom wearables, il en est un qui à coup sûr révolutionnera l’apprentissage au sein des salles de classe. Imaginé par une start up israélienne, « Bird » est une bague intelligente qui, placée au bout du doigt du professeur, transforme n’importe quelle surface en support interactif. L’écran d’un smartphone est alors projeté au mur. Doté de capteurs optiques et inertiels, Bird détecte ensuite le pixel désigné sur la surface.
Et les exemples sont nombreux. Aux Etats-Unis, les élèves d’une école du Bronx se sont envolés vers les temples Mayas, au Mexique, grâce à des casques de réalité virtuelle. De quoi donner toujours plus d’intérêt aux leçons d’histoire/géographie !
Autre illustration imaginée cette fois par une start up française : le bracelet connecté. Inspiré de l’univers sportif, ce dernier renforce l’intérêt des enfants pour l’activité physique. Les petites têtes blondes auront ainsi sous leur responsabilité la survie d’un super-héros virtuel qu’ils devront alimenter à travers la pratique sportive.

Vers une nouvelle définition de l’enseignement

Pour assurer un déploiement efficace, il est essentiel de former le corps professoral à ces pratiques et d’évaluer les effets du numérique sur l’apprentissage des élèves. Dans ce sens, le Plan numérique pour l’éducation, annoncé en 2015 par François Hollande, a fait naître (notamment) l’action e-Fran associant initiatives de terrain, chercheurs, entreprises du numérique et équipes académiques. Des projets innovants ont émergé et leur mise en place est annoncée dès la rentrée 2017 dans 15 académies métropolitaines, en enseignement primaire et secondaire. Arabesc comparera ainsi les résultats d’apprentissage traditionnel ou numérique de la langue arabe. TAO fera de Twitter un outil au service de l’orthographe. E-P3C proposera d’appliquer des méthodes de formation sur mesure, selon les besoins de chaque enfant.
Derrière ces quelques exemples de projets se cache une ambition de taille : faire de la France un leader scientifique dans le secteur du numérique éducatif et à n’en pas douter, les classroom wearables s’annoncent comme étant les premiers alliés des professeurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s